Ocean Viking : solidarité de classe avec les migrants et les réfugiés!

(«le prolétaire»; N° 546; Sept.-Oct.-Nov. 2022)

Retour sommaires

 

 

La triste affaire de l’ «Ocean Viking» ce navire qui avait recueilli des migrants à la dérive en mer et qui a attendu plus de 20 jours avant d’être autorisé à les débarquer à Toulon, démontre une fois de plus toute l’hypocrisie des Etats bourgeois et leur mépris de la vie humaine.

Devant ces migrants qui risquent leur vie pour fuir une situation insupportable et qui venaient semble-t-il  de Libye où ils ont été victimes de mauvais traitements de tortures, d’agressions sexuelles, pas d’élan de solidarité organisé par les medias et toutes les forces politiques religieuses et autres comme dans le cas ukrainien! Il faut dire que dans ce dernier cas il s’agit d’européens, originaires en outre d’un pays fortement soutenu car au centre d’un conflit interimpérialiste avec la Russie. Dans le premier cas au contraire il s’agit de réfugiés extra-européens, venant de pays anciennement colonisés ou sous la domination impérialiste: on ne prend pas des gants pour traiter les ressortissants de pays dont les richesses sont vouées au pillage et les prolétaires à une exploitation bestiale!

Le gouvernement français, qui avait refusé en 2018 d’accueillir les réfugiés de «l’Aquarius» (ils avaient dû aller en Espagne), affirme avoir agi par «souci humanitaire». Mais ce prétendu souci humanitaire est bien limité: les migrants ont débarqué dans une zone dite «internationale» et pas sur le sol français, selon les déclarations préfectorales, et ils sont sous contrôle étroit de la police; leurs demandes d’asile seront examinées très rapidement et ceux qui ne rempliront pas les critères voulus seront renvoyés dans leur pays; soucieux de ne pas donner prise aux critiques de la droite et de l’extrême droite, le gouvernement entend en fait appliquer le mot d’ordre du député RN: «qu’ils retournent en Afrique!».

De plus pour se venger, il a annoncé qu’il n’accueillerait pas les 3500 réfugiés que selon les accords passés avec l’Italie il avait accepté de prendre en charge cette année. Le gouvernement italien a eu beau jeu de répliquer que sur ce nombre, la France en avait jusqu’ici accueilli seulement...32! (1): l’hypocrisie du gouvernement de l’impérialisme français donneur de leçons et massacreur est bien pire que celle du gouvernement italien qu’il accuse de violer les accords internationaux sur les réfugiés!

Les prolétaires ne doivent pas rester indifférents au sort de ces damnés de la terre, ou pire succomber aux sirènes de l’extrême droite qui prétend défendre leurs conditions de vie de la concurrence de ces malheureux en les renvoyant à leur misère. L’ennemi des prolétaires c’est le capitalisme, national et international, pas ses victimes! La solidarité avec celles-ci ne doit pas être vue comme un impératif humanitaire, mais comme un besoin de classe, s’inscrivant dans la perspective de la renaissance de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire contre le capitalisme.

 

Solidarité de classe avec les migrants et les réfugiés!

Ouverture des frontières!

Les prolétaires n’ont pas de patrie!

 


 

(1) L’accord signé en juin portait sur la «relocalisation» cette année en Europe de 10 000 réfugiés se trouvant en Italie; à ce jour seuls 112 ont quitté la péninsule. Par ailleurs on estime à près de cent mille le nombre de réfugiés ukrainiens en France (sur un total de 1,7 millions ayant quitté leur pays).

 

 13/11/2022

 

Parti Communiste International

Il comunista - le prolétaire - el proletario - proletarian - programme communiste - el programa comunista - Communist Program

www.pcint.org

 

Parti communiste international

www.pcint.org

 

Retour sommaires

Top