Royaume Uni

Grève des ambulanciers versus syndicats

(«le prolétaire»; N° 547; Déc. 2022 - janv.-Févr. 2023)

Retour sommaires

 

La grève des services ambulanciers des hôpitaux est emblématique du mouvement de grèves en cours au Royaume Uni. C’est elle qui a poussé l’Etat à mobiliser l’armée pour briser l’impact de la grève et c’est la première fois que les travailleurs du NHS faisaient grève de toute leur histoire.  Le 15 et le 20 décembre derniers, ce sont quelques 10000 travailleurs de ce secteur qui se sont mis en grève avec pour revendication 19% d’augmentation salariale, chiffre qui correspond à ce qu’ils ont perdu depuis 2010, mais aussi contre les conditions de plus en plus dégradées de travail dans un secteurs où il manque environ 133000 postes de travail.

C’est bien sous la pression des travailleurs que les syndicats, ont été contraint d’organiser cette grève. Le Guardian du 20.12.2022 faisait remarquer que : « Les dirigeants syndicaux affirment qu’ils n’ont pas d’autres choix que de prendre cette mesure radicale (de la grève, Ndr.), implorant les ministres de venir à la table des négociations … ». Christina McAnea, secrétaire générale d’Unison, citée aussi par le Guardian, expliquait que : « Il n’y aurait pas de grève du tout si les ministres  se contentaient de parler aux syndicats et d’améliorer les salaires du NHS. »

Ce point de vue est partagé par tous les syndicats et en particulier par le principal du secteur de la santé, le RCN (Royal College of Nursing). Son secrétaire central, Pat Cullen, avait expliqué au gouvernement et en particulier à Steve Barclay, le ministre de la Santé, que son syndicat ne pousserait pas à la grève, même si les propositions de l’Etat étaient inférieures à l’inflation. Mais malgré toute cette servile bonne volonté, le gouvernement n’a pas voulu entrer dans une négociation avec le syndicat. La raison est simple, l’Etat désire engager un rapport de force avec le personnel hospitalier pour le mettre à genoux et ainsi avoir les coudées plus franches pour assurer ses projets de restructuration de la Santé. Pour cela et pour le moment il n’a certainement pas besoin du RCN. Quand le moment sera venu, les bureaucrates syndicaux seront rappelé à son service, pour éteindre les incendies.

 

12/01/2022

 

 


 

Post-scriptum

 

A l’heure où nous mettons en page le journal, les infirmiers et les ambulanciers se relançaient dans une grève - qui est plutôt un débrayage - pour la 3ème fois en trois mois dans une organisation de leurs grèves, que les directions syndicales ont voulu  en saccade et sans aucune cohérence classiste. «Le Monde» du 06/02/2023, expliquait qu’après ce nouveau débrayage, «Les infirmiers prolongeront le mouvement mardi, les physiothérapeutes débrayeront jeudi et les ambulanciers arrêteront le travail le lendemain.»

En Angleterre, les syndicats du personnel de la NHS (Unite, GMB et RCN) n’appellent à la «grève» saupoudrée que  pour la seule raison que le gouvernement de Rishi Sunak, fermement décidé à faire payer l’inflation aux prolétaires pour sauver la part du profit de la plus-value, refuse de rentrer en négociation et d’aller au-delà des 4 %, dans un geste pour la paix sociale . Mais dès que ce gouvernement entrebâillera la porte à de nouvelles discussions, les travailleurs, dont la combativité est historiquement exemplaire, seront abandonné à leur sort.

Au Pays de Galles, le RCN a d’ailleurs déjà rangé la grève au placard devant la «générosité» du gouvernement gallois, d’accorder une augmentation complémentaire de 3%.

En Ecosse aussi, les syndicats ont mis un terme au mouvement de grève après un nouvel accord avec le gouvernement écossais.

Inutile de dire que dans les deux cas, les miettes supplémentaires ne compenseront non seulement pas des 10 % d’inflation, mais aussi non plus tous le retard pris par les salaires jamais réindexés depuis des années.

 

 

Parti Communiste International

Il comunista - le prolétaire - el proletario - proletarian - programme communiste - el programa comunista - Communist Program

www.pcint.org

 

Parti communiste international

www.pcint.org

 

Retour sommaires

Top